2

Samira & Sandrine

,

Gravure

264 Rue de Mérode

La première fois que Samira a gravé, c’était au bout du monde, à Brest. C’était un atelier dans un grenier. Elle, Sandrine, continuait à y graver des jolis robes sur cintres. Ses créations étaient poétiques, son geste méditatif. Samira essayait juste de ne pas se faire mal avec les gouges bien affûtées d’Yves, le maître de l’atelier. Aujourd’hui, Sandrine en a fait son métier, sa forme d’expression (elle n’est pas très bavarde…). A la fois galeriste et artiste, ses gravures actuelles nous emportent dans un univers minimaliste teinté d’une pointe d’humour.

Lors de ce parcours, elles vous proposeront de découvrir le monde naïf de Sandrine. Inspirée par son entourage, elle crée des saynètes pour laisser vagabonder l’imagination des petits et grands enfants. Son travail est minimaliste, très souvent en noir et blanc mais il arrive parfois qu’une touche de couleur vienne perturber l’ensemble. Vous aurez également l'occasion de découvrir leur travail à 4 mains et parfois 6 mains - un cadavre exquis revisité. Enfin un atelier participatif : gravure pour tous ; vous sera proposé une fois par jour.