16

Fondation A Stichting

Galerie

304/1 Avenue Van Volxem

Créée à l’initiative d’Astrid Ullens de Schooten, la Fondation A, reconnue d’utilité publique, a ouvert ses portes au sud de Bruxelles, en octobre 2012. Elle a pour vocation de soutenir la création, la connaissance et la conservation de l’image photographique. L’objectif consiste à explorer les enjeux et les contradictions de l’image-document afin de questionner ce monde du tout visuel où nous habitons. Deux expositions temporaires sont organisées chaque année. Au cœur de la Fondation A, il y a une collection composée de grands ensembles d’œuvres de photographes à la sensibilité documentaire, pour la plupart reconnu.e.s mondialement. Depuis 2015, la Fondation A consacre également une exposition par saison à un.e jeune créateur.rice. Véritable plateforme consacrée à l’image photographique, elle est aussi le partenaire de projets d’expositions et d’éditions, organisés en collaboration avec d’autres institutions culturelles.

Massao Mascaro nous livre dans sa nouvelle série "Sub Sole" (du latin : sous le soleil) un parcours initiatique autour des côtes de la Méditerranée. Au fil de plusieurs voyages ponctués par sept étapes : Ceuta, Naples, Athènes, Palerme, Istanbul, Tunis et Lampedusa, il construit un récit personnel dont les fondations s’ancrent dans l’épopée mythologique d’Ulysse. Porté par le chant de cette grande odyssée, il s’aventure en terre inconnue, là où le soleil brille si fort qu’il écrase les ombres, où les hommes s’échouent, chassés de leur pays d’origine. Pendant près de quatre années, de 2017 à 2020, il prend le temps pour observer et rencontrer une jeunesse dont les visages fiers et heureux résonnent avec la promesse de vies meilleures. Dans ces face-à-face se nouent des regards, des espoirs aussi, et Massao Mascaro nous offre à travers ces rencontres fortuites de simples moments de vérité et de partage. La mer Méditerranée lui sert d’itinéraire. A la croisée des mondes, cette mer qui sépare et relie les peuples ne cesse de le traverser. Dans la lumière silencieuse d’un temps bercé par le passé et le présent, il prélève sur son rivage des instants de vies, des moments suspendus entre les êtres, au cœur même des éléments. La pierre, l’eau, l’agave, la terre mais aussi les objets abandonnés et photographiés tout au long de sa route bâtissent le socle de sa recherche. Pour son exposition à la Fondation A. à Bruxelles, il organise cette matière accumulée en une fresque d’une cinquantaine de photographies, rythmée en de courts fragments tels des poèmes visuels écrits à partir des images. C’est toute l’histoire de l’occident qui se déplie sous nos yeux. Celle des temps anciens dont les vestiges gréco-romains portent en eux la puissance de leur civilisation. Celle d’une société contemporaine qui, pour reprendre les mots de Hyam Yared, « a troqué sa conscience de l’altérité en tant que richesse contre une phobie de l’étranger, par la menace qu’il représenterait du seul fait qu’il réclame de vivre ». Accompagné par la littérature et de fidèles compagnons de route dont les lectures le nourrissent chaque jour et lui indiquent le chemin (Jorge Luis Borges, Albert Camus, Barbara Cassin, Paul Valery, et tant d’autres), Massao Mascaro ne cesse de chercher ce qui le conduit dans les pas de cette nouvelle histoire. Et c’est dans le temps du voyage, en quête de l’autre mais surtout de lui-même qu’il donne un écho à nos destins communs.

Expo Sub Sole, Massao Mascaro

Lien : www.fondationastichting.be